Les méthodes

chez iepra

Psychologie Energétique

 

La Psychologie Energétique est née dans les années 80. C’est un nouveau courant psychothérapeutique dont l’efficacité a été rapidement reconnue sur tous les continents tant par ceux qui ont la chance d’en bénéficier pour eux-mêmes, que par les experts de l’accompagnement, ainsi qu’auprès de professionnels dont le métier est dans le domaine social et de la santé mentale.

Elle a fait ses preuves dans l’auto-traitement, et le self-coaching, le soulagement de difficultés quotidiennes mais aussi dans le traitement de problématiques anciennes et récurrentes, mêmes résistantes à d’autres thérapies plus longues.

 

Un peu d’histoire ?

Historiquement, le psychologue clinicien Roger Callaghan PhD a eu l’idée géniale d’utiliser et de mixer dans ses sessions thérapeutiques, le travail par la parole avec la stimulation de points d’acupression - ceux de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Il a ainsi obtenu une désensibilisation rapide d’une phobie de l’eau très active chez le patient. 

De cette expérience, Roger Callaghan créera son outil de prédilection: la TFT (Thought Field Therapy) ou Thérapie du Champs Mental. C’est de cet outil que s’est inspiré Gary Graig, le fondateur de l’EFT, Emotionnal Freedom Techniques, donnant alors un essor incroyable à la Psychologie énergétique.

 

Comment ça fonctionne ?

Ces méthodes demandent au patient/client de se focaliser sur un souvenir précis, qui pour lui est problématique ou traumatique, et en même temps de faire de légères pressions du bout des doigts sur des points d’acupuncture. 

 

La combinaison des deux amène un soulagement immédiat du ressenti émotionnel. Les réactions face aux circonstances, personnes et lieux qui étaient trop désagréables deviennent plus neutres voire positives et le patient/client vit les situations auparavant difficiles d’une manière calme et centrée, ce qui fait alors émerger une nouvelle façon d’agir plus en accord avec lui même.

 

Scientifiquement et cliniquement parlant, la focalisation sur le souvenir traumatique (le champs mental) en associant à ce souvenir le moment précis, l’image la pire, les sensations et les émotions en lien avec cet épisode, tout en stimulant un point d’acupression provoque une activation du système parasympathique qui vient contrebalancer celle du système sympathique en lien avec la réponse de survie appelée aussi « Fight Flight Freeze response ». 

La résultante de cette combinaison, entre association mentale et physiologique, va déclencher le déconditionnement des associations faites dans le réseau de mémoire entre les faits traumatiques passés et l’ensemble des stimuli associés à cet épisode traumatique.  L’aboutissement de ce déconditionnement entraînera un retraitement de l’information tel qu’originellement notre cerveau aurait du le faire si l’événement avait suivi le cours normal d’intégration dans notre réseau d’expériences.

 

Différentes méthodes ?

Le terme, en lui-même, de Psychologie Energétique vient de Fred Gallo PhD, ancien président de l’Acep*.  La Psychologie Energétique s’est particulièrement développée dans les années 90 avec l’apparition d’une multitude d’outils tels que l’EFT (la plus connue), la TAT, le REMAP, PET, Zensight, Matrix reimprinting, Zpoint, BSFF, Logosynthesis, WHEE, Ask and Receive, etc…

 

Une des particularités les plus intéressantes de ces outils est qu’ils permettent, dans la mesure du possible, une certaine autonomie du patient en terme de stabilisation mais aussi en terme de résolution des problèmes ou situations émotionnelles simples. L’accompagnement des situations complexes nécessite l’intervention d’un professionnel correctement formé et supervisé.

 

Pourquoi « énergétique » ?

La Psychologie Energétique s’intéresse aux différents systèmes énergétiques humains : les méridiens (comme en médecine traditionnelle chinoise), les chakras et le biochamp. En général, en Europe, c’est le système qui repose sur les méridiens qui est le plus souvent utilisé, probablement parce qu’il repose sur un nombre important d’études et de publications scientifiques, qui sont de mieux en mieux connues et dont les résultats sont redémontrés par la médecine moderne, notamment par l’EEG, l’HRV ou l’IRM. 

 

Une reconnaissance ?

L*Acep -Association for Comprehensive Energy Psychology- est l’association professionnelle la plus représentative de ce courant. Elle est par ailleurs à l’origine de la reconnaissance de ce courant en tant que formation continue des psychologues aux USA par l’APA (mère du DSM - ce recueil des désordres et maladies mentales qui est un peu la Bible des psychiatres et des psys en général)

Dans les revues de l’Acep, de nombreuses études et recherches sur la Psychologie Energétique ont été publiées, il en existe une centaine à l’heure actuelle, dont plus de 90% sont probantes.

 

Ce courant est en pleine expansion. Même Bessel Von der Kolk, un ponte mondial dans le traitement des traumas, a témoigné sur youtube que, à ses yeux, le tapping représente une des avancées majeures et incontournables du 21ème siècle. 

 

Comment me former ?

Chez iepra, vous pourrez vous former en EFT (formations pour thérapeutes et auto-traitement) et suivre les derniers développements en EFT clinique, vous former en REMAP, en TAT, PET etc… 

Vous aurez aussi l’opportunité exclusive de vous former dans le tout nouveau Self Emotional Balancing - SEB mis au point par Yves Wauthier-Freymann. Ce nouveau modèle intégratif joint la stimulation des points d’acupression à un travail avec les parts de la personnalité (inspiré de Ego State Therapy) et y intègre un passage par le corps.  SEB allie ainsi un travail via le corps et l’esprit de l’Humain pour une plus grande efficacité et simplicité.

 

 

 

Les Fondements scientifiques de la PE

 

Les fondements scientifiques de la Psychologie Energétique reposent à la fois sur une alliance des approches traditionnelles chinoises et les avancées de la médecine et de la psychologie occidentales. 

Les avancées en imagerie et en résonance nucléaire magnétique ont prouvé l’existence des méridiens et surtout confirmé, démontré les travaux effectués en Chine et plus particulièrement les centaines de recherches effectuées et publiées en Médecine Traditionnelle Chinoise sur les méridiens et leur fonctionnement.

 

Du côté occidental, ce sont principalement les travaux de Wolpe sur la désensibilisation, le conditionnement et le déconditionnement ainsi que les avancées en neurosciences qui nous ont permis de mieux comprendre les zones de notre cerveau ou plutôt de nos cerveaux, qui sont impliquées, leurs rôles en terme de fonctionnement, mais aussi de survie, … 

 

 

De nombreuses études démontrent l’efficacité de la Psychologie Energétique. 

Un article de septembre 2016  des Psychiatric Annals passe en revue les approches pharmaco-thérapeutiques, psychothérapeutiques et les  ‘thérapies non-pharmaceutiques et somatiques’ en tant que traitement du syndrome de stress post traumatique. Alors que le focus premier était fait sur les approches pharmaceutiques et cognitives (cpt), ces études se réfèrent à l’EFT (Emotionnal Freedom Techniques), ainsi qu’à l’acupuncture au mindfulness et au yoga, en tant que méthodes émergentes dans le cas du traitement du SSPT avec preuve d’efficacité de modérée à forte.

 

Vous trouvez ci-dessous plusieurs liens reprenant l’ensemble des recherches publiées (plus de 100 à l’heure actuelle) ou une recherche effectuée sur Whee (mixte d’EMDR et d’EFT), outil fondé par le psychiatre J. Benor.

 

http://c.ymcdn.com/sites/www.energypsych.org/resource/resmgr/Files/EP_Review_Articles-4.4.16.pdf

http://c.ymcdn.com/sites/www.energypsych.org/resource/resmgr/Science_Behind_EP_Quick_Fact.pdf

http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/2156587216659400

 

 

SEB

Le Self Emotional Balancing est le nouveau modèle intégratif, mis au point par Yves Wauthier-Freymann, c’est l’unique outil de la Psychologie énergétique intégrée.

Il est à la croisée de plusieurs approches de Psychologie Energétique (l’EFT, le REMAP, la TAT, la Logosynthèse), de l’IFS (Internal Family System) et d’approches humanistes centrées, notamment,  sur la Compassion (ou la voie de Bouddha) ou sur la thérapie relationnelle centrée sur le cœur - TRCC,  en intégrant également un passage et un travail par le corps.

Sa grande efficacité et sa simplicité reposent sur cette intégration du travail via le corps et l’esprit de l’Humain et sur la riche expérience de plusieurs années et la connaissance approfondie de l’accompagnement des traumas et du travail avec les parts de la personnalité d’Yves Wauthier-Freymann.  

Le SEB s’adresse plus particulièrement aux professionnels de la relation d’aide et de la santé mentale. SEB est indiqué pour le traitement des traumas complexes, les troubles de l’attachement, le travail sur les dissociations, et chez tout client/patient fortement dans le contrôle et dans le mental.

 

En savoir plus?

 L’intérêt majeur de ce nouveau modèle intégratif est qu’il fusionne efficacement les atouts des différents outils de la Psychologie énergétique ainsi que certaines approches cliniques telles que l’utilisation d’un ciblage précis, de la stabilisation, de recadrages efficaces, ou encore les connaissances et expériences sur l’empathie et la compassion, la présence, le travail avec les parts de la personnalité, l’expérience corporelle du Self et de son espace d’amour et de guérison, en y apportant des innovations pertinentes et pointues liées aux connaissances approfondies d’Yves Wauthier-Freymann tant au niveau théorique que pratique dans l’accompagnement des clients/ patients ayant des traumas complexes, des troubles de l’attachement, des systèmes de parts intérieures polarisées, très fermés, protégés, …

 Les points techniques essentiels de SEB sont la Présence, le Recadrage et une manière humaniste, centrée sur le cœur de récréer le lien entre les différentes parts de la personnalité et le Self, par une expérience corporelle émouvante et stabilisante, aidée notamment par la stimulation de points d’acupression.

 

Plus de précisions ?

L’être humain n’est pas un tout, il est constitué de différentes parties de personnalités (les parts blessées, les parts protectrices) et d’un Self (intra et interpersonnel, qui nous relie les uns aux autres et à un grand « Tout » commun à l'humanité).

Au cours de nos expériences de vie, surtout pendant l’enfance, ces différentes parties vont se définir, se charger de fardeaux émotionnels, de rôles particuliers pour nous éviter des souffrances ou pour nous couper d’elles quand elles sont là. Le fait que peu de Self (souvent parental) soit présent à ce moment là, va figer en nous ces différentes parties dans des systèmes (des véritables programmes) qui vont être réactivés par la suite dans nos nouvelles situations de vie. Ces parties forment entre elles des systèmes plus ou moins fermés. Ce sont des blocages qui empêchent le contact avec notre Self d’adulte.

 

Le Self lui est cette énergie spontanée d’amour, de compassion, de compréhension,… qui nous traverse et nous relie les uns aux autres ou à nous-mêmes quand notre système est apaisé.

Grâce au SEB, nous pourrons identifier nos diverses facettes de personnalité. Ce sont elles qui peuvent être activées ou fragilisées  par notre histoire de vie...

Lorsque le système est bloqué, une des seules voies de désensibilisation est de faire un recadrage.

Le recadrage est un processus, en plusieurs étapes, qui permet de reconnaître la partie activée en nous et, en même temps, de s’appuyer sur des éléments réels contradictoires pour nous ouvrir à des champs de possibles différents, à d’autres perspectives dans le vécu de la personne et un mode d’appréhender les choses différemment au niveau cognitif. 

Ce début de déblocage permet à notre Inconscient d’accepter une possibilité de lâcher prise par rapport aux mécanismes nés de l’environnement traumatique. La stimulation de points d’accupuncture associée à l a détente cognitive due au recadrage permettent d’effectuer un travail en profondeur.

De tout ce préalable va naitre un espace physique et physiologique de détente qui permet de recréer une connexion automatique au Self. L’expérience de cet espace est souvent un moment émouvant de plénitude, de calme, de compassion, …

Grâce à cette connexion et à la relation que le Self peut rétablir avec les différentes parties du système, un dialogue peut s’établir entre eux pour les libérer de leur fardeau émotionnel, de leurs rôles inadéquats, etc…

SEB conduit à une étroite association Corps et Esprit qui amène la prise de conscience et l’expérience que nous sommes tous reliés en nous et entre nos parties , ou avec les autres à l’extérieur , indépendamment de nos casseroles de vie. Cela va resserrer les liens et renforcer notre capacité d’empathie et de compassion.

SEB nous permet de retrouver non seulement des capacités adaptatives face aux différentes situations de sa vie d’aujourd’hui mais aussi une plus grande connexion à soi et aux autres tout en permettant à nos qualités d’empathie et de compassion de base de se redéployer, de pouvoir à nouveau se manifester spontanément car comme l’avaient démontré les expériences de Warnecker et Tomaselo sur l’empathie, celle ci est vraiment une qualité spontanée propre à l’être humain.

 

SEB est clairement un outil révolutionnaire pour le thérapeute et son client/patient.

Le thérapeute peut aider efficacement tous ses clients et développer, sans se forcer, sa propre capacité à être dans la Compassion et la Présence, non seulement dans son travail mais aussi dans sa vie personnelle.

Grâce à son expérimentation en séance avec le thérapeute, toute personne peut apprendre à en posséder la maîtrise et, sans se forcer, en accroître l’efficacité par des attitudes internes qui dépassent de simples techniques car elles peuvent s’associer à un modèle de fonctionnement auquel se référer… et les référents de cette approche sont la bienveillance et la compassion que nous pouvons tous nous accorder à nous-mêmes !

 

EFT

 

L’Emotional Freedom Techniques est un outil très connu du grand public. C’est l’outil de Psychologie Energétique le plus utilisé de part le monde tant en auto-traitement qu’en thérapie ou en coaching. Il y a à l’heure actuelle environ un million de praticiens en EFT. Sa simplicité et son efficacité ont contribué à sa renommée. Son efficacité est étayée par de nombreuses études scientifiques dans différents domaines (lien) et continue à surprendre ceux qui le découvre car l’EFT peut être utilisé avec succès même dans des problématiques très anciennes et  résistantes à des thérapies plus longues. L’EFT est efficace pour soulager les difficultés émotionnelles, traumatiques, physiques, problèmes de poids, améliorer les performances intellectuelles, les relations interpersonnelles, ….

Pour trouver les différentes formations en EFT que vous pouvez suivre chez iepra, cliquez ici

 

Un peu d’histoire ?

L’EFT est originellement le fruit de la réflexion de Gary Craig qui a simplifié les travaux de Roger Callaghan PhD, père de la TFT, la Thérapie du Champ Mental… 

voir Psychologie Energétique (lien)

Contrairement au TFT qui cherchait à définir précisément la manière de tapoter sur les méridiens, l’EFT stimule les points de départ ou de clôture de différents méridiens de manière systématique : toujours tous les mêmes points sur les mêmes méridiens, dans le même ordre. L’activation de ces points va contrebalancer l’activation des réseaux de mémoires traumatiques. 

 

Comment ça fonctionne ?

Lorsque nous sommes pris dans une mémoire traumatique cela active notre système sympathique. Ce dernier est en lien avec notre processus de survie que nous appellerons le réflexe de Combat-Fuite-Inhibition… (Fight Flight Freeze response). La stimulation des points d’acupression va activer le système parasympathique et provoquer un processus de désensibilisation de la mémoire problématique pour autant que nous soyons bien branchés sur ce réseau. 

C’est pourquoi l’EFT nécessite un ciblage particulier qui intégrera une cible précise dans un espace temps précis avec une image précise ou, à défaut, un des autres sens. 

Cela marquera la porte d’entrée dans le réseau de mémoire. La stimulation des points viendra désactiver l’association faite dans notre mémoire entre les divers éléments de ces capsules traumatiques et amènera un retraitement de l’information ; retraitement tel que cela aurait du se passer naturellement si le processus ne s’était pas bloqué.

 

Résultat ?

En tapotant, du bout des doigts, certains points sur le visage, le haut du corps et les mains, en même temps que le client / patient se concentre sur son ressenti, ses peurs et ses peines, ses sentiments de culpabilité, ses vieilles rancunes, et toutes ses autres émotions négatives sont diluées jusqu’à disparaître ainsi que bien entendu, tous les symptômes physiques liés à ces états de souffrance émotionnelle. Mais mieux encore, EFT les libère enfin de toutes ces idées mal formées qu’ils ont sur eux-mêmes, ces croyances négatives qui sont les premières et seules coupables de leurs manques dans l’existence, et du désarroi qui en résulte. Grâce à l’EFT, ces croyances négatives peuvent être transformées en croyances positives qui dynamiseront les personnes jour après jour.

L’EFT met un terme à une très grande variété de problèmes :

  • Peurs, attaques de panique, phobies

  • Stress et anxiété, insécurité

  • Manque de confiance en soi, trac, timidité

  • Croyances négatives, blocages créatifs

  • Pénurie d’argent, appauvrissement affectif

  • Solitude et rejet, chagrin d’amour

  • Souvenirs traumatiques, désespoir, regrets

  • Echecs, désillusions, doutes, errements dans la vie

  • Rancune et colère, culpabilité et remords

  • Santé défaillante, fatigue chronique, insomnies, cauchemars

  • Migraines, difficultés respiratoires, problèmes de poids

  • Vertiges, nausées, douleurs physiques

  • Besoins additifs, habitudes nocives, manies, obsessions

  • Et plein d’autres choses encore ...

 

 

A utiliser seul ou accompagné ?

Il s’agit également d’une approche qui permet une certaine autonomisation par l’auto-traitement des déclencheurs, voire même après une certaine pratique, des évènements à la base de vos difficultés.

La technique est assez simple à manier, vous pouvez l’utiliser seul pour dépasser les situations qui vous empoisonnent la vie, et dont la clé n’est nulle part ailleurs qu’en vous-mêmes.

Pour apprendre à utiliser l’EFT en auto-traitement, l’idéal est de participer à un séminaire et de l’expérimenter au moins une fois en séance.

 

Pour des difficultés complexes ou multiples, il est essentiel d’être accompagné par un professionnel formé à l’EFT clinique et supervisé. 

Vous trouvez une liste de thérapeutes en cliquant ici

 

Comment me former ? 

Chez iepra vous pouvez vous former à l’auto-traitement en EFT : dissolution des ressentis négatifs et installation de Ressources positives

Si vous être un professionnel de l’accompagnement ou souhaitez le devenir, vous pouvez vous former de A à Z chez iepra et devenir un expert en EFT: EFT1, EFT2, EFT Clinique et suivre des spécialisations : enfants, anxiété, attachement, deuil, phobies, addictions, relations, etc…

REMAPⓇ

 

Remap ( Reed Eyes Movement Acupressure Psychotherapy) est le fruit du travail de Steve Reed. Il s’est intéressé à l’accompagnement des vétérans de guerre aux USA (plus de 300.000 adultes souffrant de syndrome post traumatique). Au vu de la législation américaine, il a développé ses propres outils en s’intéressant plus particulièrement aux points d’acupression sur lesquels des recherches universitaires avaient été faites avec succès et dont l’effet de leur stimulation a été démontrée par les techniques modernes tant au niveau du fonctionnement du cerveau que celui du système nerveux autonome.

 

Steve a développé tout d’abord le Full REMAP qu’il a simplifié par la suite en Quick REMAP - souvent appelé REMAP - et finalement une approche de stimulation par le champ visuel, remplaçant avantageusement l’Emdr, intitulée Traitement par le Champ Visuel REMAP, qui complète les manquements de l’Emdr notamment chez les personnes fortement dissociées.

 

Il s’agit d’un ensemble d’outils qui ont été forgés au départ pour un travail sur les traumas. En pratique les praticiens observent effectivement que souvent des événements traumatiques qui semblaient pourtant neutralisés ou stabilisés amènent, par la stimulation de ces points particuliers, à des racines plus profondes et plus anciennes.

 REMAP fournit un protocole de traitement extrêmement puissant et rapide utilisant les 12 points les plus scientifiquement documentés et 4 points reconnus en médecine traditionnel chinoise comme très réactifs. Au cours du processus REMAP, le patient stimule lui-même les points pour soulager la détresse émotionnelle.
Il est d’une grande efficience dans le cadre du traitement des situations de grande détresse telles que phobies, anxiété, etc., et de manière générale pour toute difficulté donnant lieu à une réaction de stress du cerveau limbique.

L’intérêt principal de REMAP est, en général, de pouvoir désensibiliser plus efficacement les réseaux de mémoire traumatique alors que d’autres approches laissaient encore certains aspects activés en sous-plan.

Traitement par le Champ Visuel REMAPⓇ 

L’intérêt principal de REMAP est, en général, de pouvoir désensibiliser plus efficacement les réseaux de mémoire traumatique alors que d’autres approches laissaient encore certains aspects activés en sous-plan.

Le Traitement du Champ Visuel REMAP® (TRT-CV REMAP) est une technique de mouvement oculaire approfondie, qui permet aux patients de se reconnecter à leurs sensations et leurs émotions afin de désensibiliser et retraiter les situations à assainir. Le Traitement du Champ Visuel REMAP® apporte de nouvelles compétences qui permettent au thérapeute de :

  • savoir exactement quelles zones du champ visuel sont associées à la détresse émotionnelle

  • identifier toute zone du champ visuel qui permet au client de se connecter à des ressources utiles

  • travailler avec six modèles de désensibilisation du champ visuel qui donnent au thérapeute le contrôle précis de la vitesse et de la rigueur du processus de désensibilisation

Le TRT-CV REMAP® fonctionne très bien seul tout comme il peut être facilement intégré à d’autres méthodes telles que l’EMDR ou les Ego States Therapy, le Self Emotional Balancing, l’EFT, les TCC.

 

La thérapie par le Mouvement Oculaire a évolué. REMAP® (Reed Eye Movement Acupressure Psychotherapy soit la Psychothérapie par Mouvement Oculaire et Acupression de Reed) est un traitement cognitivo-comportemental innovant qui utilise tant le champ visuel que des points d’acupression éprouvés pour produire de surprenant résultats thérapeutiques. Le Traitement par le Champ Visuel REMAP® est la composante « mouvement oculaire » de cette méthode.

Le Traitement par le Champ Visuel REMAP® a cherché son inspiration au-delà de l’EMDR tout en offrant une innovation et des améliorations qui rendent la pratique du thérapeute plus facile. C’est une méthode qui donne au praticien plus de contrôle sur l’utilisation des techniques de champ visuel, des stratégies plus précises de désensibilisation et une meilleure compréhension du travail qui s’opère entre le cerveau émotionnel et celui de la pensée (cortex).
 

Quick REMAPⓇ  

Quick REMAP® vous donne un ensemble de protocoles qui reprennent un ensemble d’avancées scientifiques en matière de retraitement rapide du cerveau émotionnel / cerveau limbique et des capsules traumatiques. 

 

Une des  particularités du Quick REMAP® vient des effets de la stimulation spécifique de certains points d'acupression sur l’amygdale (notre centrale d'alarme dans le cerveau). C’est elle qui perçoit le danger. Les interventions spécifiques que vous allez apprendre vont effectivement calmer rapidement cette partie du cerveau qui enregistre et se souvient du danger et de la détresse émotionnelle et la retraiter . Ceci sans avoir besoin de rentrer lourdement dans le réseau traumatique. Il est inutile de ressouffrir pour nettoyer cette capsule! 

 

Le patient peut stimuler lui-même les points d'acupression; Le thérapeute ne doit pas nécessairement toucher le patient. 

 

En général, et souvent en 4 minutes seulement, la plupart des situations, même avec de très fortes abréactions, redeviennent gérables et suffisamment confortables pour que nous puissions les traiter.           

Sur base des recherches significatives qui ont été faites cliniquement en milieu universitaire, nous pouvons combiner la stimulation de ces points avec des interventions cognitives et comportementales. Vous serez dès lors en mesure d’identifier et de calmer le mécanisme responsable de réactions de stress aigu. Cela permet à l'esprit d’apprendre une réaction de relaxation alors qu'ils sont exposés à des pensées ou des rappels d'événements stressants. Cette stimulation permettra de dissoudre l’activation du cerveau reptilien, et de sa réponse au stress (au lieu de déclencher le réflexe de "combat ou fuite").
 

Une des dernières recherches sur le Tapping faites à l’université Bond en Australie a, par ailleurs démontré via imagerie cérébrale la pertinence des effets du tapping sur les zones du cerveau impacté par le manque en démontrant leur désactivation.
 

 

TAT

 

La Tapas Acupressure Technique est une technique de Psychologie Energétique mise au point par Tapas Fleming, une acupunctrice qui, très jeune, a fait beaucoup de travail sur elle-même. Elle a vécu en Ashram et s’est inspirée de quelques maîtres à penser hindous très connus comme Mayaharshi (le gourou des Beatles). Elle couple une intervention sur le champ énergétique corporel à une attention de pleine conscience sur des phrases spécifiques concernant le problème à traiter et permet de faire appel, pour ceux qui le souhaitent, à une énergie universelle de guérison, à une force transcendantale.

TAT a ceci d’élégant qu’il permet de travailler sur des contextes plus vastes, là où d’autres méthodes nécessitent d’être précis dans le ciblage, elle permet de résoudre les difficultés sans avoir à connaître nécessairement ni leur origine ni leurs détails et sans nécessiter de repasser par les émotions, ni même les souvenirs conscients du problème traité.

 Par exemple, nous pouvons travailler en TAT sur la peur du noir alors qu’en EFT ou en REMAP il vaudrait mieux partir d’une scène précise à un moment précis, idéalement la pire, qui illustre cette thématique.

 

 

La TAT introduit également un travail sur les parts, c’est-à-dire nos facettes de personnalité qui ont tendance à influencer nos comportements afin de mieux nous défendre face à l’adversité ou à des situations sensibles ou considérées comme dangereuses pour nous et notre fonctionnement.

Logosynthèse

 

La logosynthèse est un des derniers nés de la Psychologie Energétique. Le concept en est assez simple puisqu’il repose sur l’idée connue de la médecine traditionnelle chinoise que « l’énergie est soit à sa place soit elle ne l’est pas, et que l’énergie est en flux ou est gelée ».

De ces idées fondatrices, le docteur en psychologie Willem Lammers a déterminé trois phrases qui permettent de remettre cette énergie à sa place et en mouvement. Le fait de se centrer sur cette intention et la puissance des mots eux-mêmes suscitent des prises de conscience, des déblocages et des harmonisations de nos systèmes de pensées qui libèrent tous ces blocages et nous permettent de revenir à la base de notre vie, notre essence et de consacrer toute notre énergie à ces valeurs essentielles que nous apprenons à choisir librement.

 

 

PET

 

La thérapie provocatrice a été développée par Frank Farelli. Steve Wells PhD et David Lake MD en ont été les élèves directs. 

Ils ont intégré la Psychologie Energétique à ce modèle de thérapie qui recherche là où se trouve réellement l’énergie des personnes en les provoquant, en exagérant les traits, les croyances, les blocages de telle façon que le client/patient en arrive en fait à défendre lui-même des positions qu’il rejetait à l’origine.

Cette forme de provocation nous permet de prendre conscience de nos vrais moteurs, indépendamment du fait de notre histoire; mais également de prendre la mesure de là où nous sommes engagés concrètement plutôt que là où nous sommes engagés « rationnellement ». 

Ce modèle suscite souvent des hourras ou des rejets et est à la juste mesure de la capacité de la personne à  s’ouvrir aux bénéfices secondaires qui sont désactivés grâce à elle.

La présence du coeur et l’amour inconditionnel président à cette approche. 

 

Cet outil permet de recadrer ou de maintenir facilement le client/patient dans la zone de travail idéale. Le recul amené, que ce soit par les interventions ou les prises de conscience, ouvre tout un champ de perspectives positives.

Travail clinique en PE

 

Le travail clinique en psychologie énergétique clinique a pour but de déterminer, sur bases de l’histoire de vie du patient et de ses demandes de traitement, quel serait le meilleur plan de traitement possible à établir pour chaque client/patient en particulier.

 

Cela peut sembler simple de prime abord : se baser sur l’anamnèse, la chronologie des évènements, les difficultés à traiter au présent, les liens qui semblent évidents, logiques… Néanmoins, les thèmes amenés par les clients représentent, eux, souvent une complexité qui nécessite d’être bien formés à l’analyse de cas. Comment repérer à quoi nous sommes confrontés exactement est essentiel si nous désirons aider et accompagner au mieux le client, c’est à dire le soulager de ce qui le fait souffrir aujourd’hui, l’aider à dépasser ce qui le bloque  et surtout l’aider à s’apporter la nourriture affective, se construire les ressources intérieures qui vont lui permettre de continuer sa vie comme il le souhaite! 

Parmi les quelques questions fondamentales à se poser nous trouverons notamment celles-ci:

Comment pouvons-nous apprendre à faire la différence entre un trauma complexe et un trauma simple?  Comment apprendre à stabiliser un client/patient dont les parts seraient fragiles?… ou encore apprendre à traiter et accompagner les troubles de l’attachement? 

Toutes les réponses obtenues à ces questions nous permettent de mieux cibler sur quoi travailler en premier. Ceci va rendre plus efficace l’accompagnement du patient. 

 

De plus, notre capacité a faire un travail clinique de qualité ne peut se développer qu’en participant à des supervisions et en continuant notre propre travail thérapeutique.

Les supervisions permettent à des thérapeutes moins expérimentés, ou inexpérimentés dans de nouveaux secteurs, d’une part d’acquérir de nouvelles compétences par le biais d’un thérapeute expérimentés et d’autre part d’identifier en lui ce qui peut être interfère dans la relation avec son client/patient ou influence d’une manière ou d’une autre sa façon de travailler avec lui et doit donc être amené dans sa thérapie personnelle. Les supervisions font donc partie, par essence, de la formation continue des thérapeutes. Elles lui permettent d’évoluer rapidement et de se mettre à jour en terme de connaissances théoriques et des dernières pratiques efficaces ainsi que de mieux se connaître et poursuivre son travail personnel pour une meilleure relation thérapeutique centrée sur le cœur.

 

- traumas simples et complexes et l’intérêt du travail clinique

Un trauma simple est un épisode unique que nous n’arrivons pas à digérer endéans le mois de sa survenance. Un trauma complexe peut, quant à lui, soit être la répétition de plusieurs événements de même nature, soit la concomitance de plusieurs types d’événements divers qui, par accumulation, ne permettent pas la digestion de ceux-ci et finissent par déclencher toute une série de mécanismes de défense ou d’évitement, de symptômes de stress tels que l’hyper-vigilance, de l’hyper-sexualisation (ou hypo), des troubles de l’attention, de la mémorisation, de pensées intrusives, des ruminations mentales, des tocs, des addictions, phobies, comportements excessifs, etc.

Le plan de traitement de ceux-ci est totalement différent et nécessite de pouvoir également stabiliser le patient.

Le travail clinique permettra de repérer les meilleures voies  à emprunter pour résoudre les demandes de tous les patients, tout en le sécurisant tout au long de cet accompagnement.

 

 

Chez iepra, vous pouvez continuer à vous former, vous faire superviser et poursuivre votre thérapie personnelle (lien vers les explications et lieux  correspondants sur le site)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous contacter
Abonnez-vous à notre newsletter

Belgique - France